La première dépendance à la cigarette

Connaissez-vous la principale dépendance qui vous lie à la cigarette ?

principale dépendance à la cigarette

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas la nicotine qui rend l’arrêt du tabac difficile. La dépendance physique à la cigarette n’est pas la plus difficile à gérer lors d’un sevrage tabagique. En effet, si l’accoutumance à la nicotine était si forte, les sevrages tabagiques utilisant des substituts nicotiniques comme les patchs ou les gommes* fonctionneraient beaucoup mieux et il n’y aurait pas que 10 à 15 % de sevrages réussis.

La principale dépendance à la cigarette est la dépendance comportementale. Elle est extrêmement puissante et à prendre en compte en priorité dans l’arrêt du tabac. Si cette dépendance comportementale à la cigarette est si forte, c’est parce qu’elle comporte deux sous-dépendances.

La première sous-dépendance est la gestuelle, en effet, une personne qui fume une cigarette non roulée va amener environ 10 fois la cigarette à sa bouche. A raison d’une consommation d’un paquet par jour, ce geste est répété 200 fois dans la journée. Maintenant imaginez le nombre de répétitions du geste sur une année !!! 73000 fois. La personne va répéter le geste 73000 fois sur une année ce qui crée un automatisme. Le geste devient automatique, naturel et la personne n’a même plus besoin d’y penser .

La seconde sous-dépendance ce sont les neuro-associations, ce que l’on appelle les habitudes de consommation mises en place par la personne comme le moment café-cigarette, la pause téléphone-cigarette, ordi-cigarette, ou le fameux « je fume quand je m’ennuie » ou « je fume pour faire une pause, pour me récompenser ». Là aussi, petit à petit le cerveau va créer un lien entre une situation et le geste de fumer, il va alors y avoir un ancrage réflexe qui va automatiser le geste en fonction de la situation. Au final, le fumeur n’a même plus conscience des moments où il fume et a beaucoup plus de mal à maîtriser, contrôler ce geste de fumer.

arrêter de fumer facilement et définitivement hypnose
Neuro-associations

Lorsqu’on souhaite arrêter de fumer, il est primordial de prendre en compte cette dépendance comportementale afin de se détacher de ces habitudes qui nous lient à la cigarette.

Vous voulez avoir plus d’informations sur le sevrage tabagique ou arrêter de fumer de façon naturelle et sans substituts chimiques ? Contactez-moi au 06 78 80 35 38 ou par mail à : stoptabac.vaucluse@gmail.com

Vous pouvez également consulter le site internet: https://sophroenluberon.fr/arret-tabac-hypnose/

Réf: *patchs, bonbons, substituts nicotiniques:15% de réussite à un an -Etude de Hillel ALPERT de la Faculté de Santé Publique de l’Université de Harvard.

Zyban : 16% de réussite à un an- Champix 22% de réussite à un an: ref: https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-tabac/20100922.RUE8418/j-ai-arrete-de-fumer-avec-champix-mais-je-suis-mort.html

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas l'autorisation de copier cette page.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close