Lien entre tabagisme, stress, anxiété et dépression

Y a t-il un lien entre le tabagisme, le Stress, l’anxiété et la dépression ?

Tabagisme
Photo by lilartsy on Pexels.com

Stress et anxiété, des symptômes de manque

Un fumeur est généralement dépendant de la nicotine que l’on retrouve dans la fumée du tabac et qui agit sur le cerveau. C’est cette action de la nicotine qui génère le syndrome de manque et met le cerveau en souffrance . 

Parmi les symptômes de manque, on peut noter la nervosité, l’anxiété, la sensibilité au stress. Dès que le fumeur reprend une cigarette, ce malaise se dissipe car le cerveau reçoit sa dose de nicotine. Le fumeur est ainsi apaisé.  C’est alors que se crée un lien entre l’aide émotionnelle apportée par la cigarette et la diminution du stress, mais en réalité la cigarette ne calme que le manque. 

Sachez toutefois qu’il a été prouvé que la nicotine est un excitant !! Après la période de sevrage, de nombreux ex-fumeurs ressentent une diminution du stress

La dépression, cause ou conséquence du tabagisme ?

Cigarette et dépression vont souvent de pair. Si vous êtes sujet à l’anxiété, peut-être que le fait de fumer vous donne l’impression de vous calmer pendant quelques instants. Et cette sensation est bien réelle, sauf que la nicotine et les composants de la cigarette créent un stress intense pour votre corps qui doit assimiler ces substances toxiques. Ce qui vous détend en réalité c’est le fait de modifier votre respiration pour aspirer la fumée et cette expiration lente que vous réalisez pour rejeter cette même fumée.

Cependant, il faut se poser cette question : est-ce que je fume parce que je suis déprimé ou est-ce que la cigarette cause ou entretient-elle un sentiment dépressif?

Une étude récente prouve que l’arrêt du tabac aide en effet à combattre la dépression. En effet, parmi plus de 3000 fumeurs fréquentant une clinique pour arrêter de fumer, ceux qui souffraient de dépression et qui ont réussi à arrêter le tabac ont vu une amélioration de leur santé mentale. 66% de ceux qui avaient une dépression modérée ou sévère et qui ont arrêté de fumer ont décrit des symptômes de dépression nuls ou minimes au cours d’un suivi d’un an.

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas l'autorisation de copier cette page.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close