LA SOPHROLOGIE POUR SORTIR DE LA DÉPRESSION

L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) estime que près de 20 % des personnes de 15 à 75 ans soit environ 3 millions de français, ont souffert ou vont souffrir au moins une fois d’une dépression au cours de leur vie.

En plus d’un traitement médical (antidépresseurs) ou de la psychothérapie pour soigner une dépression, la sophrologie peut constituer une aide importante. Ainsi, la sophrologie permet d’une part de diminuer les symptômes liés à la dépression, et d’autre part, d’aider à prévenir les états dépressifs.

En accompagnement d’un suivi médical et d’une psychothérapie, la sophrologie est idéale pour venir stimuler des ressources mises en veille durant la période de dépression.

La pratique de la sophrologie encourage à :

Reprendre contact avec son corps : les techniques respiratoires aident les personnes à se sentir vivantes et à retrouver un élan de vie .
Retrouver le bien-être physique et mental : la relaxation a deux objectifs : le relâchement musculaire et la détente de l’esprit pour retrouver l’équilibre, l’homéostasie du corps et de l’esprit.
Découvrir ses ressources : grâce aux exercices de visualisations positives, les personnes en dépression vont pouvoir s’apaiser, et retrouver progressivement confiance en elles. Il s’agit de mettre l’accent sur les ressources, la capacité naturelle de chacun à se détendre, à profiter pleinement du moment présent.
Retrouver l’énergie et l’optimisme : le travail sur le lien entre le corps et l’esprit encourage les personnes à se libérer de leurs tensions, à retrouver leur propre énergie, à regagner l’envie de vivre.

Cette démarche va vous permettre de contrer plus facilement les symptômes de la maladie. En répétant régulièrement ces exercices, vous pourrez poser un regard neuf sur votre vie.

Attention, ce n’est pas parce que vous suivez des séances de sophrologie pour une dépression, que vous pouvez arrêter les autres traitements prescrits par votre médecin ! Il reste important d’être suivi par votre médecin généraliste ou votre psychiatre.

Laisser un commentaire

Vous n'avez pas l'autorisation de copier cette page.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close