Avec la sophrologie, suivez la voie du positif !

Thérapies non médicamenteuses de gestion de la douleur chronique

Selon l’article de sciencedirect.com traitant de la prise en charge de la douleur chronique, environ 50 % des patients souffrant de douleur chronique auraient au moins fait appel à des méthodes complémentaires en plus de leurs traitements pharmacologiques [1]. Les moyens non médicamenteux ont toujours eu une place plus ou moins importante dans les soins … Lire la suite Thérapies non médicamenteuses de gestion de la douleur chronique

Amnésie traumatique sandra lopez laphond Thérapeute

L’amnésie traumatique

…Le souvenir douloureux oublié L’amnésie traumatique touche en majorité des victimes de violences sexuelles et notamment les enfants. Amnésie traumatique : définition.  L’amnésie traumatique est la perte de mémoire partielle ou totale qui concerne un événement traumatique. On dit que cette amnésie est partielle lorsque la personne a encore des fragments de souvenirs et qu’elle … Lire la suite L’amnésie traumatique

arthrose hypnose

Arthrose: gérer la douleur naturellement et sans médicaments

GESTION DE LA DOULEUR grâce à l’hypno antalgie Bonjour à tous, Environ 10 millions de personnes souffrent d’arthrose en France. L’arthrose touche 65 % des personnes de plus de 65 ans. C’est une maladie dégénérative qui touche les cartilages des articulations et se manifeste par des douleurs et des raideurs au niveau des genoux, des … Lire la suite Arthrose: gérer la douleur naturellement et sans médicaments


douleurs chroniques

La douleur chronique

La douleur chronique : Qu’est-ce que c’est ?
La douleur est définie comme une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle, ou décrite en termes évoquant une telle lésion » (International Association for the Study of Pain). Elle est donc ce que la personne qui en est atteinte dit qu’elle est. La douleur chronique* ou syndrome douloureux chronique est un syndrome multidimensionnel, lorsque la douleur exprimée, quelles que soient sa topographie et son intensité, persiste ou est récurrente au-delà de ce qui est habituel pour la cause initiale présumée, répond insuffisamment au traitement, ou entraîne une détérioration significative et progressive des capacités fonctionnelles et relationnelles du patient.

Gestion de la douleur chronique

Douleurs chroniques: les apaiser avec l’hypno-antalgie

Vous souffrez depuis des mois de douleurs chroniques. Vous avez fait tous les examens médicaux possibles et nécessaires et aucun trouble physiologique n’a été détecté ; pourtant la douleur vous rappelle à elle fréquemment, vous avez une douleur récurrente que les antalgiques n’arrivent pas à apaiser, vous souhaitez pouvoir prendre l

gestion de la douleur

La douleur

Qu’est ce que la douleur ? La douleur est une alarme du corps, une expérience subjective sensée nous avertir de l’atteinte à l’intégrité de celui-ci. Mais quand le message est passé, peut-on ensuite tout simplement éteindre l’alarme ? En 1979 l’IASP (International Association for the Study of Pain) décrit la douleur comme : « Une expérience … Lire la suite La douleur

EMDR

Annonce de la maladie : l’EMDR pour soulager le traumatisme

Dans le cadre d’une maladie, quelle qu’elle soit et plus particulièrement d’un cancer, le diagnostic est vécu comme une sanction, un verdict voire une condamnation.
Les mots avant la maladie, elle-même font peur, dans le cas du cancer, il est impossible de le mettre à distance et nous y avons tous été confrontés de près ou de loin.
Face au bouleversement causé par l’annonce, chaque patient va réagir différemment, en fonction de son âge, de son histoire, du soutien des proches. S’il n’est pas nécessairement source de morbidité il est toujours très violent et peut générer un effondrement total de l’individu.
Et cette annonce est d’autant plus violente qu’elle fait basculer la personne du monde des bien-portants dans le monde des malades, en d’autres mots elle objective, concrétise la maladie engendrant une perte de repères et obligeant le patient à tout reconsidérer. C’est un tsunami qu’il est parfois important d’accompagner et de soulager avec la thérapie par les mouvements oculaires afin de pouvoir envisager une guérison et la perspective d’une nouvelle vie ou d’une reconstruction.

Il n’y a pas d’annonce heureuse malgré toutes les précautions prises par les praticiens et le patient sous le choc n’entend pas tout, ne comprend que quelques bribes du discours du médecin.
Bien souvent, en séance de thérapie par les mouvements oculaires, nous prenons conscience de l’ampleur de ce choc quand la personne va reprocher à son médecin qu’il ne lui a rien dit, rien expliqué et qu’il n’a rien compris.
Mais le patient, à ce moment-là aurait-il pu, réellement, entendre ce diagnostic ? Ce qui ressort lors des séances et qui a été vécu comme traumatisant ce sont des bribes de souvenir : les mots, le ton, l’empathie, le regard, la gêne ou la compassion du médecin.
L’annonce du diagnostic d’une maladie grave affecte les structures profondes de la personnalité et le patient se sent en miettes, comme dispersé, ce qui génère bien souvent une phase de repli sur soi, comme un besoin de se rassembler, de se retrouver. Un peu comme un enfant terrorisé qui se mettrait en boule pour se cacher de ses propres terreurs.
Cette phase de repli entraînant le malade à exclure l’entourage est un signe de stress post-traumatique et doit amener à consulter.
Désactiver le traumatisme de l’annonce pour libérer la parole est salvateur et permet à l’individu de s’engager pleinement dans son traitement et sa rémission.
Accepter de se libérer du trauma de l’annonce, c’est accepter d’en parler, de libérer les émotions et de refuser d’être enfermé vivant dans sa souffrance et son silence.

pensive businesswoman working on laptop and smoking cigarette

Dépendance au tabac

Différentes études ont permis de mettre à jour les différents niveaux de dépendance au tabac : la dépendance physique, psychologique et comportementale. Dans cet article, je vous propose d’aborder le thème de la dépendance au tabagisme, afin de mieux comprendre les différentes dépendances qui existent et qui doivent être traitées en séance d’hypnose.

test dependance tabac

Tabac : Test : Evaluez votre dépendance au tabac

Vous voulez arrêter de fumer mais vous avez peur que votre dépendance vous rende la tâche difficile ? Testez votre dépendance au tabac Le test de Fagerström est un test qui vous permettra de prendre conscience de votre dépendance au tabac. Loin de vous décourager, les résultats de ce test, vous permettront de mieux percevoir … Lire la suite Tabac : Test : Evaluez votre dépendance au tabac

Arrêter de fumer facilement et naturellement

Vous fumez depuis de nombreuses années et aujourd’hui, vous en avez assez d’être dépendant de la cigarette ?
Marre de laisser votre santé et votre argent partir en fumée ?
Vous avez vraiment envie d’arrêter mais seul, c’est trop difficile et vous avez peur de ne pas y arriver, peur de prendre du poids ?
Je vous propose une méthode de sevrage tabagique qui a permis à des milliers de personnes dans votre situation d’arrêter de fumer. C’est indolore, agréable et naturel !

arret tabac

Arrêter de fumer : 4 bonnes raisons de passer à l’action

Il y a de nombreuses et bonnes raisons de vous débarrasser du tabac. Votre santé, votre porte-monnaie, votre apparence, et votre famille et vos amis qui vous en remercieront. Mais il n’est pas facile d’arrêter de fumer, alors réfléchissez à vos raisons de le faire ; elles se trouvent peut-être ci-dessous. Ne les perdez pas de vue quand vous déciderez d’arrêter, elles sont le support de votre motivation et de votre volonté.

coaching dépression

Dépression story : comment la dépression affecte la personne

Dépression story : un article sur la façon dont la dépression affecte la personne

Chez beaucoup de personnes que j’accompagne pour dépression, je constate malheureusement bien trop souvent qu’elles sont en grande souffrance et isolées à cause des réactions ou des petites phrases de l’entourage. « Prends-toi en main, bouge un peu », « Allons boire un verre, ça te changera les idées », « Souris un peu… »

Même si certaines de ces phrases sont bien intentionnées, elles ont souvent tendance à culpabiliser et à isoler encore plus la personne malade. Car il s’agit bien d’une maladie et se bouger, sortir ou faire semblant d’esquisser un sourire, vous fera du bien à vous, pas forcément à la personne dépressive. Là, où vous n’avez pas totalement tort, c’est qu’en proposant à la personne de sortir boire un verre avec vous, vous lui offrez votre présence et peut-être l’occasion de changer les idées et de se mettre un peu en mouvement, car la dépression fige, plombe et immobilise.

Suivre ce blog

Pour être informé de chaque nouvel article, inscrivez vous !

Vous n'avez pas l'autorisation de copier cette page.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close